Eczéma au naturel

Soigner son eczéma n’est jamais facile, d’autant que les causes peuvent être multiples, mais rien n’empêche d’être soulagé de cet inconfort qu’il provoque.

Lorsque nos enfants souffrent d’eczéma, il n’est jamais simple de devoir jongler entre les différentes crises, forme que cela prend, les divers traitements et recommandations de pédiatres et dermatologues. Je ne vous donne pas de solutions miracles ici pour guérir de ce mal, ayant moi même souffert d’eczéma durant mon enfance, j’ai réussi à en sortir soulagée à l’âge adulte, et je vous donnerais ici donc ce qui m’aura aidé.

🌿 Qu’est-ce que l’eczéma?

L’eczéma est une dermatose prurigineuse caractérisée par une inflammation non contagieuse de la peau qui s’accompagne de rougeurs, de fines vésicules, de squames et de démangeaisons. Il peut commencer très tôt dans la vie, et s’observe même chez les nourrissons. Les personnes atteintes connaissent des périodes communément appelées « poussées d’eczéma », durant lesquelles les symptômes s’aggravent. Ces poussées, de durée variable, sont entrecoupées de périodes de rémission. L’eczéma est souvent associé à l’asthme ou à diverses réactions allergiques.

Le mécanisme de l’eczéma n’est pas encore bien compris, il toucherait à la fois le système immunitaire et les cellules de la peau qui agissent comme barrière pour les allergènes. L’eczéma serait un désordre de nature génétique, mais des facteurs environnementaux tels que la présence d’irritants chimiques ou le stress influenceraient son apparition.

-Parmi toutes les maladies de la peau, l’eczéma est la plus fréquente : cette maladie motive jusqu’à 30 % des consultations en dermatologie. Dans les pays industrialisés, elle atteindrait de 15 % à 30% des enfants et de 2 % à 10 % des adultes2. Selon de récentes estimations, les cas d’eczéma auraient doublé et peut-être même triplé depuis les 30 dernières années. (Passeportsante.net)

Pour expliquer cette incidence croissante de l’eczéma, diverses hypothèses ont été avancées. Par exemple, on soupçonne que la modification des habitudes alimentaires du nourrisson engendrée par le délaissement de l’allaitement et l’exposition précoce aux allergènes alimentaires jouerait un rôle dans l’apparition de cette maladie en bas âge. En effet, il semble que l’allaitement exclusif du nourrisson durant les 3 premiers mois protège en partie contre la dermatite atopique. Par contre, il n’y aurait pas de lien entre l’introduction précoce des aliments solides et l’apparition de l’eczéma chez les jeunes enfants.

🌿 Mon histoire avec l’eczéma

J’ai commencé à avoir de l’eczéma vers l’âge de 5/6 ans je dirais, lorsque nous sommes arrivés dans le sud de la France après avoir vécu en Martinique. L’hiver c’était affreux, mais cela n’empêchait pas l’été de me laisser tranquille. J’avais donc des plaques rouges sèches et squameuses sur le visage à longueur de temps, et surtout sur le pourtour de la bouche. Je me souviens que ma mère à l’époque m’achetais tout les Labellos du marché pour tenter de me soulager. J’en avais même un autour du cou attaché à une ficelle pour que je puisse me tartiner en cours de journée à l’école. J’avais vraiment du mal à ouvrir la bouche, et par reflex je passais régulièrement ma langue sur es lèvres ce qui avait tendance à empirer la situation.

Mon eczéma s’est vraiment empiré au fil des années et vers l’âge de 11 ans, il s’était étendu jusqu’à mes jambes. Entréé au collège avec plein de plaques sur les jambes ce n’était pas un bon souvenir pour moi.

Puis de rendez-vous en rendez-vous chez le médecin et dermatologue, ma mère m’a pris de l’Homeoplasmine. Ce tube a fini par enfin me soulager un minimum en faisant disparaître les tiraillements… temporairement.

J’ai vécu avec mon eczéma comme ça, et les années sont passées sans que je ne cherche de solutions car on avait épuisé a peu près tout ce qui existait. Et je vais vous dire une chose, jamais personne n’aura essayé de chercher la cause de mon eczéma, ni même de changer ma routine pour me laver. Personne! On a jute voulu mettre un pansement pendant X années pour que ça guérisse mais rien de plus. Ce n’est que une fois adulte et dans la vie active que je sature moralement de vivre avec mon eczéma, je décide donc enfin de me pencher sur la question après une énième crise sur mes mains au travail.

🌿 Les différentes formes d’eczéma

L’eczéma de contact:

Certains enfants souffrent parfois d’un eczéma de contact, ou dermite (dermatite) de contact irritative ou allergique. L’inflammation est causée par le contact direct avec une substance irritante et certains produits chimiques (certains savons, les feuilles d’assouplisseur du lavage, de la salive autour des lèvres, etc.) ou avec un allergène, tel que le sumac vénéneux (herbe à puce), le nickel contenu dans un bijou, les boutons de chemisette et de jeans ou la boucle d’une ceinture frottant sur la peau.

Âge : Les premiers symptômes se manifestent généralement au cours de la première année de vie, mais ils peuvent survenir à n’importe quel moment dans la vie. La maladie évolue ensuite par poussées périodiques, qu’on appelle crises d’eczéma.En général, les crises ont tendance à diminuer vers l’âge de 5 ou 6 ans avant de ressurgir parfois à l’adolescence ou à l’âge adulte. Un adulte ayant souffert d’eczéma en bas âge aura d’ailleurs tendance à avoir la peau sèche durant toute sa vie. Ses enfants risqueront aussi davantage d’en être atteints.Environ 1 enfant sur 3 est atteint d’eczéma, mais la moitié n’en souffre plus une fois à l’adolescence.

La dermatite atopique:

L’eczéma atopique, aussi appelé dermite (ou dermatite) atopique ou eczéma du nourrisson, est un dessèchement et une inflammation de la peau. Il s’agit de la forme la plus courante d’eczéma.

L’atopie est une prédisposition génétique à l’eczéma, à l’asthme ainsi qu’aux allergies saisonnières (rhume des foins) et aux allergies à la poussière et aux animaux. Les enfants qui présentent cette prédisposition génétique ont tendance à réagir de manière exagérée au contact d’irritants normalement inoffensifs, tels que le froid, l’air sec, le chauffage, les fragrances présentes dans les crèmes et les savons, certains tissus (ex. : laine), etc.

Même si ces allergies peuvent s’associer à l’eczéma, elles n’en sont pas la cause. Exceptionnellement, surtout dans le cas des bébés, certaines allergies alimentaires peuvent aggraver l’eczéma atopique, mais elles en sont rarement la cause. Des tests d’allergies ne sont habituellement pas nécessaires, à moins que l’eczéma soit important et difficile à contrôler.

🌿 Stress, hérédité et facteur psychologique

L’eczéma atopique dépends des gènes mais pas seulement, il dépend de beaucoup de facteurs environnants. Une étude a montré que chez des jumeaux homozygotes, la maladie est présente chez les deux individus dans 80% des cas. De même, la transmission héréditaire de la maladie est de l’ordre de 50% si un seul parent atteint, et de 80% si les deux parents atteints : on parle d’eczéma héréditaire.

La prédisposition de développer des réactions excessives face aux allergènes est souvent héréditaire et donc se transmet en génération, mais cela n’est jamais de l’ordre de 100%, de ce fait ce n’est pas parce qu’il y a des allergies dans la famille, que les enfants développeront de l’eczéma, ou si ils en ont, ça ne sera pas forcément lié aux allergies de la sphère familiale.

Le stress est souvent évoqué mais n’est pas systématiquement impliqué, tout simplement car l’eczéma n’est pas une maladie psychosomatique (= qui résulte de l’action de l’esprit sur le corps).  Malheureusement on entend encore trop souvent des personnes affirmer que « l’eczéma, c’est dans la tête ». L’eczéma n’est pas dans la tête mais bien sur la peau ! Eviter ces différents agents responsables n’est pas toujours facile, et de toute façon cela ne permet pas d’éviter 100% des poussées. En revanche, repérer ses propres facteurs déclenchants et/ou aggravants est intéressant pour mieux contrôler la maladie. 
Il existe cependant une exception : en cas d’eczéma de contact, l’eczéma apparait spécifiquement en cas de contact avec une substance allergisante, c’est-à-dire finalement un seul coupable. Cet agent responsable des poussées est parfois difficile à trouver mais un médecin allergologue peut vous y aider ; parfois aussi, il est présent dans de nombreux produits du quotidien et sera donc difficile à éviter.


Si l’on interroge des passants dans la rue, de nombreuses personnes vont dire : « L’eczéma ? C’est dû au stress non ? ». C’est la vieille idée encore très répandue selon laquelle le stress de l’intérieur s’exprime sous forme d’eczéma à l’extérieur.
Ce n’est pas complètement vrai, ou en tout cas ce n’est jamais la seule raison. Réduire l’eczéma au seul facteur stress revient à considérer que ce n’est pas une véritable maladie, or d’autres facteurs entrent en jeu comme la composition de la peau, le contact avec des allergènes, le climat…
Le stress fait ressortir les fragilités individuelles. Quand on souffre d’eczéma, le stress peut aggraver ou déclencher une poussée d’eczéma, car il a un impact sur le système immunitaire.

Il s’agit plutôt d’un déclencheur mais pas une réelle cause.
Le stress peut d’ailleurs être non plus une cause mais aussi une conséquence directe de l’eczéma, car l’eczéma ça gratte, ça empêche de dormir, ça se voit, ça fait mal, ça ne part pas assez vite, ça « prend la tête » … (extrait article « eczéma atopique » de mumtobeparty.com)

🌿 Vivre mieux avec son eczéma

Tout d’abord je vous conseil fortement de n’avoir recours au traitement de votre dermatologue que en cas de strict nécessaire (exemple: les crèmes corticoïdes) sur de courtes périodes, et vraiment si le besoin de réduire l’inflammation s’avère urgent et primordiale au moment T. Pour le quotidien, règle numéro 1 dont je parle régulièrement sur mon compte Instagram, méfiez vous des produits de parapharmacie et apprenez a lire les compositions de vos produits. Cela peut paraître fou, mais malheureusement il faut voir les choses en face, les labos pharmaceutiques sont là avant tout pour vendre. Étant dans le métier de la pharmacie, j’en ai régulièrement vendu des crèmes et autres gels lavants pour peaux atopiques, sans jamais avoir vraiment de retour positifs, et je l’ai vécu aussi moi personnellement sur ma peau.

Le cercle vicieux des produits pour peaux atopiques de pharmacie

Lorsque vous vous rendez en pharmacie pour avoir une solution, souvent les gammes pour peaux atopiques sont nombreuses sur le marché. C’est un marché lucratif tant de personnes en souffrent, mais les produits qui se trouvent en pharmacie (ou parapharmacie) ne sont pas forcément de meilleure composition que d’autres produits conventionnels.

Un gel lavant avec du parfum et des dérivés pétro-chimiques? Une crème pleine de conservateurs controversés et du pétrole? Mais qu’est-ce que ça veut bien faire de bien à votre peau déjà bien sensible ?

Sur ma storie Instagram, j’explique l’exemple du cercle vicieux avec ce produit de parapharmacie. Celui-ci possède dans sa composition des sulfates, des PEG, du parfum et des QUATS. C’est une huile lavante pour peau atopique qui est censé soulager la peau qui tiraille lors de la douche. Il me paraît don évident ici en lisant la composition que rien ne va s’arranger bien au contraire, les sulfates étant extrêmement irritants pour la peau, le parfum pouvant provoquer davantage de démangeaisons et de tiraillements, les PEG qui sont des dérivés de pétrole, et les quats dérivés de silicones formant une barrière sur la peau empêchant alors a celle-ci de s’oxygéner mais aussi de recevoir les soins. De plus pour une huile lavante, elle ne contient aucune HUILES VÉGÉTALES qui auraient pu réellement faire du bien à la peau atopique, comme l’huile d’olive, l’huile de tournesol (préférée des industriels car peu chère), argan, moringa, calendula etc.).

Alors pourquoi si on revient à mon histoire, l’homéoplasmine m’a aidé? Tout simplement parce qu’il est composé de vaseline, et la vaseline c’est gras mais c’est aussi du pétrole. Donc oui le coté gras m’a soulagé temporairement en faisant une barrière sur ma peau hyper sèche et irritée, mais cet effet n’était que temporaire car mettre du pétrole sur sa peau n’a pas de bons effets sur le long terme, a part une grosse dépendance d’en remettre toujours plus a chaque fois. Et c’est ce qui s’est passé pour moi, sans mon tube d’homéoplasmine c’était impossible pour moi d’avoir une peau qui ne tiraille pas, mais dès que je l’arrêtais c’était de suite reparti de plus belle.

Voici un petit récapitulatif de ce qu’il faut éviter dans vos produits cosmétiques.

Soulager démangeaisons et inconforts au naturel

Je vous donne ici quelques ressources afin de soulager les démangeaisons, l’inconfort de la peau par les tiraillements, mais cela sera également valable en cas d’érythème, de piqûres d’insectes par exemple ou même pour soulager une varicelle. Pour de meilleur résultats vous l’aurez compris il faudra adapter la routine complète en supprimant les produits lavants trop agressifs, les crèmes qui ne vont pas forcément contenir que de bonne choses, laisser respirer la peau, avoir une bonne hygiène de vie, s’hydrater suffisamment, manger équilibré, bref l’eczéma c’est complexe et il n’y a pas de remèdes miracles pour en sortir, mais on peut quand même mettre toute les chances de son côté pour essayer de mieux vivre avec.

Le beurre de karité brut

🌿

A l’état brut (vierge, non traité, non raffiné) et frais, le beurre de karité est un excellent réparateur de la peau. Il nourrit intensément et est très efficace pour les problèmes de peau, comme l’eczéma, le psoriasis, atténuer les cicatrices ou la dermatite.

Le beurre de karité brut et frais est recommandé pour traiter les problèmes d’eczéma. Il est facilement absorbé par les peaux les plus déshydratées et sèches et possède des vertus cicatrisantes (parkeol), anti-inflammatoires (esters cinnamiques) et désinfectantes (lupeol). Il est également antioxydant (vitamine E), protecteur des allergies solaires (latex, alpha et beta amyrine), stimulant du tissu cellulaire (vitamine A). En complément, l’utilisation d’un savon doux surgras, permettra de nettoyer votre peau en douceur, de la nourrir, et ne laissera pas de sensation de tiraillements après la douche. Ces deux soins sont très appréciés par les personnes sujettes à l’eczéma.

Le beurre de karité pur est également conseillé pour apaiser et traiter le psoriasis.

Attention choisissez bien votre beurre de karité, en effet, le terme « naturel » est utilisé par les marques proposant un beurre de karité raffiné, blanc. C’est une tromperie du consommateur mais c’est légal et autorisé. Difficile alors de s’y retrouver.

Pour qu’un beurre de karité puisse être considéré comme naturel et de bonne qualité, il ne doit pas avoir subi de raffinage, de désodorisation ou encore de décoloration, afin que tous ses actifs et vitamines restent intacts. En effet, au bout de ces processus de traitement du karité (utilisé par 90% des marques de cosmétiques), il ne s’agit plus de beurre de karité naturel mais d’une matière grasse qui vient du bout du monde, sans intérêt pour votre peau ou vos cheveux.

Voilà donc les 7 points à contrôler pour reconnaître un beurre de karité vraiment naturel, frais et de bonne qualité. C’est un tableau de la marque Karethic que je recommande fortement pour leur fabuleux beurre de karité.

Quelques références à acheter

Le beurre de cacao

🌿

Je l’utilise principalement dans le bain, 1 cuillère à café à laisser fondre dans l’eau du bain pour assouplir et soulager la peau. Idéal pour les peaux sèches, abîmées ou encore déshydratées, le beurre de cacao est riche en acides stéarique, palmitique et oléique ce qui lui profère une action hydratante intense. Utilisé sur les peaux dévitalisées, le beurre de cacao apaise et nourrit. Il peut soulager certaines irritations tel que l’eczéma. Son apport en phytostérols lui profère également un pouvoir cicatrisant. 100 % naturel, il est source de douceur pour les plus sensibles. Évidemment on peut laisser fondre une noisette entre les mains pour l’appliquer sur la peau. Il est notamment utilisé dans les baume solide nourrissant pour le corps car il fond au contact et c’est vraiment très agréable.

Son origine est 100 % végétale. Elle est issue de la fève de cacao, qui est torréfiée, concassée, puis pressée. Une fois pressées, les fèves vous donnent cette huile végétale d’origine 100 % naturelle. Puis, lorsqu’elle refroidit, cette huile se transforme en beurre de cacao. 

Ce dernier peut être de couleur ivoire ou de couleur brune. Qu’il soit utilisé en cuisine ou dans la salle de bain, cela reste une matière grasse végétale 100 % naturelle, et n’a donc aucun impact sur la planète. Plutôt une bonne nouvelle pour l’environnement ! 

Il était même utilisé dans la composition de certains médicaments jusqu’au milieu du XXème siècle. Puis, il a été délaissé dans cette branche, malheureusement, pour des excipients synthétiques. 

Si elle est bien conservée, dans un endroit frais, sec et à l’abri de la lumière, cette graisse très stable peut durer jusqu’à 5 ans. Si le contenant n’est pas ouvert. Une fois entamé, le beurre de cacao peut tout de même durer plusieurs mois !

Quelques références à acheter

Les savons saponifiés à froid

🌿

Le savon à froid est un must de la Slow Cosmétique. Il est fabriqué dans le respect des huiles végétales et des corps gras qui servent à la saponification. Les huiles ne sont pas chauffées ni dénaturées, et le savon est riche en glycérine naturelle. Rien à voir avec les savons industriels fabriqués à base de bondillons, qui contiennent des graisses animales (sodium tallowate) ou des huiles dénaturées, du parfum synthétique, des colorants… Le vrai savon à froid est plus doux et moins agressif pour le film hydrolipidique de la peau. Un savon à froid est un véritable “soin” lavant : il peut contenir des huiles traitantes et apaisantes comme la calophylle, la coco ou coprah, l’amande douce, le macadamia ou le beurre de karité. Un bon savon à froid est surgras (on y a ajouté encore un peu d’huile en fin de fabrication), il est souvent moulé et découpé artisanalement. Il convient parfaitement pour le nettoyage du corps entier. Il remplace le gel douche et est plus écologique. Certains savons à froid conviennent aussi pour les cheveux.

Reconnaître un savon saponifié à froid:

  • La forme: fait de façon artisanale et à la main, il est souvent moulé dans de grand bac puis coupé. Il est donc souvent de forme rectangulaire même si on peut en trouver sous d’autre forme évidemment, mais la plupart du temps la forme sera simple avec une surface irrégulière et pas totalement lisse
  • La couleur: sans produits ou colorants toxiques, les couleurs sont obtenues de façons naturelles grâce aux extraits de plantes, poudre de curcuma, charbon, macérât etc. Les tons seront donc souvent gris, jaune, beige, verdâtre, ou rose pâle.
  • L’odeur : très discrète puisque souvent issue d’huiles essentielles ou alors de l’odeur des hydrolats qui le compose ou des odeurs naturelles des huiles végétales
  • Le toucher: souvent plus gras au toucher qu’un savon conventionnel
  • Le prix : varie entre 3,5€ et 10€ les 100g, cela va dépendre des certifications, de la qualité, de la rareté des matières premières etc.
  • Logo et mentions : Il existe le logo SAF (saponifié à froid), non obligatoire et attribué par l’Association Des Nouveaux Savonniers (ADNS). Il suffit d’adhérer à cet organisme. Vous pouvez également retrouver les logos des certifications bio comme Nature & Progrès ou COSMOS. Enfin, le savon saponifié à froid peut aussi disposer de la mention Slow Cosmétique
  • Le lieu de vente: généralement en magasin bio, ou sur les marchés
  • La liste des ingrédients INCI: comme d’habitude on vérifie la liste des ingrédients. Dans les savons industriels on trouvera bien souvent du sodium palmate (huile de palme) ou encore des EDTA, PEG, PPG …

Quelques références à acheter :

Les hydrolats

🌿

Issus de la distillation, l’hydrolat est chargé en molécule de la plante qui a subit la distillation pour en extraire l’huile essentielle. Son grand avantage c’est qu’elle convient à tous.

Selon la Phamacopée française, “les eaux distillées végétales sont obtenues par entraînement à la vapeur d’eau de diverses parties de plantes aromatiques ou non. Elles sont constituées par la phase aqueuse recondensée (ou hydrolat) et séparée de l’huile essentielle quand il y en a.”

Concrètement, lors d’une distillation à la vapeur d’eau d’une plante aromatique, on obtient deux phases. Celle du dessus correspond à l’huile essentielle. Elle est totalement hydrophobe, c’est-à-dire qu’elle ne se mélange pas à l’eau. Celle du dessous correspond à l’eau de distillation communément appelée hydrolat. Elle contient une infime partie de principes actifs principalement hydrophiles, c’est à dire qui ont une affinité pour l’eau. A la sortie de l’alambic, l’hydrolat a souvent un aspect un tantinet laiteux, d’où son nom qui associe eau “hydro”et lait “lat”. C’est lorsque les microgouttelettes d’huile essentielle dépassent 1 micron que la solution se déphase.

Les hydrolats sont beaucoup moins puissants que les huiles essentielles, puisque leurs molécules actives sont très diluées. Ils sont parfois considérés comme un sous-produit des huiles essentielles, alors qu’ils présentent nombreux bienfaits. La définition de la Pharmacopée Française précise que les hydrolats sont issus «de plantes aromatiques ou non». En effet, les hydrolats peuvent être obtenus par distillation de plantes non aromatiques, contrairement aux huiles essentielles. Il est donc possible d’obtenir de l’hydrolat sans huile essentielle ! C’est le cas par exemple de l’hydrolat de Bleuet, de Tilleul ou d’Hamamélis. Les hydrolats sont souvent retrouvés sous le nom d’eaux florales également, bien que tous les hydrolats ne soient pas issus de fleurs !

Les hydrolats représentent la version douce de l’aromathérapie. Ils peuvent pour la plupart être utilisés par les femmes enceintes ou les jeunes enfants. Un manque de précision sur leur composition incite toutefois à faire preuve de précaution pour certains.

  • Hydrolat de camomille noble : peaux sèches, enflammées, rougies. La composition biochimique de l’HACT de Camomille Noble l’oriente principalement contre l’inflammation à tous les étages de l’organisme, surtout lorsqu’il y a une composante nerveuse ou affective. Elle est particulièrement bien acceptée par la peau et les muqueuses. On la privilégiera contre : L’eczéma nerveux, atopique, le psoriasis cutané, du cuir chevelu, le prurit, démangeaisons, urticaire, les crevasses, gerçures, petites plaies..
  • Hydrolat d’Hélichryse italienne ou immortelle: peaux sèches sensibles et/ou mâtures. Véritable trésor pour les peaux en souffrance, l’Hydrolat d’Immortelle se singularise par la présence de molécules qui lui confèrent des usages privilégiés contre les : Coups de soleil, brûlures, éraflures, Démangeaisons cutanées, eczéma, allergies, psoriasis
  • hydrolat de Rose de Damas: permet de calmer la peau de ses démangeaisons, elle est l’amie des peaux abîmées par l’eczéma, les rougeurs, les prurits et urticaires entre autre. Elle permet de limiter la production de molécules pro-inflammatoires sur les cellules de la peau, et de diminuer la dilatation des vaisseaux sanguins
  • Hydrolat de Géranium bourbon (ou rosât): Ses bienfaits pour la peau ne sont plus à démontrer : pour les peaux irritées, grasses ou pour soulager les peaux les plus sensibles, tout le monde peut l’utiliser ! Il possède aussi une action sur le corps et l’esprit : son odeur fleurie crée une ambiance relaxante et calmante, et son action drainante nettoie l’organisme. En cas d’eczéma, psoriasis ou couperose, à partir de 3 mois, une cuillère à café dans un verre d’eau, ou par voie cutanée en vaporisant sur la zone affectée ou sur une compresse.
UTILISATION EN SYNERGIE

A partir de 3 mois. Par voie cutanée, vaporiser la zone affectée à l’aide du mélange suivant, 2 à 3 fois par jour.

  • 50 mL d’hydrolat de Nard de l’Himalaya
  • 100 mL d’hydrolat de Géranium Bourbon
  • 50 mL d’hydrolat de Cèdre de l’Atlas
  • 50 mL d’hydrolat de Camomille Romaine
  • 50 mL d’hydrolat d’Hélichryse Italienne

Le gel d’Aloe vera

🌿

Pour éviter au maximum la sensation de tiraillements et de grattage il faut une peau bien hydratée. L’aloe vera est un excellent émollient et permet de garder une bonne hydratation des couches supérieures de la peau. Pour sceller cette hydratation pensez à mettre une goutte d’huile végétale dans votre aloe vera lorsque vous en appliquez. J’aime beaucoup le mélange de 3 pompes d’Aloe dans la paume de la main et une pompe d’huile végétale de moringa personnellement, ça a définitivement remplacé toutes crèmes de jour pour mon visage sensible.

• Hydratation de la peau* • Régénération cellulaire et prévention du vieillissement cutané  • Effet tenseur et astringent • Dessèchement cutané • Soin quotidien visage et corps • Crème mains et pieds • Egratignures, gerçures • Brûlures légères, coups de soleil • Piqûres d’insectes, démangeaisons.
* des couches supérieures de l’épiderme.

Non gras, il pénètre instantanément et ne laisse pas de trace.

Lequel acheter ?

L’argile blanche

🌿

Le poudrage avec de l’argile blanche ou verte permet de calmer les démangeaisons et favorise la cicatrisation de façon très efficace. Utilisez l’argile en poudre surfine à la façon d’un talc sur les rougeurs.

Pour adoucir la peau irritée et apaiser les démangeaisons, faites couler un bain chaud et ajoutez 3 cuillères à soupe d’argile blanche dedans. L’argile annule l’effet irritant d’une eau très calcaire et permet à la peau d’être protégée naturellement contre le dessèchement. Pour faciliter la dilution de l’argile, vous pouvez la mélanger dans un peu d’eau tiède avant, puis la verser dans le bain ensuite.

Il est possible de réaliser un cataplasme sur la zone enflammée mais veillez à ce que l’argile ne sèche pas en humidifiant régulièrement. L’argile se consomme également en interne pour detoxifier l’organisme et réduire les inflammations de l’intérieur. Évidemment à proscrire chez les enfants, et veillez à boire que l’eau stagnante au dessus de l’argile qui sera tombé dans le fond du verre.

L’avoine

🌿

Apaisant, anti-oxydant, nutritif, l’avoine est idéal pour les peaux sensibles et surtout celle de nos bébés. Vous pouvez préparer un « lait » d’avoine à diluer dans le bain, ou mettre directement des flocons d’avoine dans des petits pochons, au contact de l’eau tiède ils se transformeront en lait doux pour la peau.

  • Calme les peaux sujettes à démangeaisons et irritations
  • Adoucit les peaux sensibles et délicates
  • Accélère la cicatrisation et la régénération de la peau.
  • Émollient, assouplit la peau et aide à en maintenir l’hydratation
  • Apaise les peaux sujettes à rougeurs
  • Permet un nettoyage très doux et sans savon des peaux délicates
  • Aide à améliorer et maintenir l’élasticité de la peau et à prévenir les signes du vieillissement cutané

Pour une conservation plus longue et ainsi en avoir toujours à porter de main, l’avoine colloïdale en poudre sera l’idéal. Une cuillère à soupe dans l’eau du bain et c’est parfait.

Je prépare également une crème d’avoine auquel je rajoute du lait maternel. Je fais chauffer à feu doux et la crème se forme, permettant ainsi de le passer sur la peau en massant délicatement lors du bain. Vous pouvez remplacer le lait maternel par du lait d’amande par exemple.

Le sel d’epsom

🌿

Le sel d’Epsom est obtenu à partir de minéraux naturels, provenant de gisements souterrains. Il est ensuite purifié et recristallisé. On le trouve sous forme de petits cristaux blancs qui sont composés principalement de magnésium et de sulfate. La peau absorbe facilement ces composés, d’où son usage courant dans le bain. Le sel d’Epsom tire d’ailleurs son nom de la station saline d’Epsom, au Royaume-Unis, qui lui vaut le surnom de sel anglais. Ses bienfaits sont aussi très réputés en Allemagne. Pour profiter au mieux de ses propriétés, on utilise un sel le plus naturel et le moins raffiné possible.

Remède ancestral pour la détoxification du corps, ce sel s’utilise également pour lutter contre la cellulite ou la rétention d’eau. De par sa fonction apaisante, il réduit les inflammations et facilite la circulation sanguine. Riche en magnésium, il détend les muscles et libère le corps des toxines. Sa texture douce, agréable au toucher, nettoie les pores en profondeur et apaise les boutons et l’acné. Soin idéal pour se détendre lors du bain.

Le sel de mer classique que vous retrouverez dans votre cuisine est différent du sel d’Epsom. Le premier est obtenu par évaporation de l’eau et est composé principalement de chlore, de sodium, magnésium, potassium et iode. Le sel d’Epsom provient à l’origine de la station thermale du même nom en Angleterre et se compose principalement de magnésium, sulfate et oxygène.

s’en procurer ?

Les huiles végétales

🌿

  • L’huile végétale calophylle : adoucissante, anti-inflammatoire, cicatrisante
  • Bourrache : assouplissante, régénérante, apaisante
  • Onagre: assouplissante, hydratante, apaisante
  • Rose musquée : nourrissante, cicatrisante, protectrice
  • Avocat: nourrissante, régénérante, réparatrice
  • Germe de blé : adoucissante et nourrissante
  • Carthame : nourrissante et relipidante

Mon huile végétale favorite est celle de moringa qui a vraiment fait des miracles sur ma peau et celle de ma fille: L’huile de moringa est principalement connue pour ses propriétés très nourrissantes, émollientes et apaisantes. Elle est ainsi idéale pour les peaux sèches. Grâce à sa teneur en acide oléique (environ 65%), elle participe activement à régénèrer votre peau, tout ayant des vertus apaisantes et adoucissantes. Du fait de sa haute teneur en acide oléique et sa composition en vitamines lipophiles ( vitamines A et E principalement), l’huile de moringa pourrait permettre l’hydratation du cheveux jusqu’à la pointe et éviter ainsi les fourches.

Le lait maternel

🌿

Votre lait est doté de POUVOIRS MAGIQUES. Il a des propriétés anti-infectieuses, antivirales, antiseptiques, anti-cancéreuses, cicatrisantes mais aussi hydratantes, calmantes, réparatrices et régénérantes.

On en parle de plus en plus dans les médias, notamment dans un très beau reportage de Arte intitulé « Le lait maternel, élixir de santé » , votre lait a des vertus médicinales prouvées. La recherche dans le domaine du cancer s’y intéresse de plus en plus ; de nouvelles études et expérimentations viennent chaque fois illustrer les qualités exceptionnelles du lait maternel.

En effet, outre les propriétés nutritionnelles et immunologiques inégalées de votre lait puisqu’il s’adapte aux besoins changeants de votre bébé en fonction de son âge, son environnement et son état de santé, le lait maternel est un fluide vivant, dynamique qui a la faculté non seulement de détruire les micro-organismes responsables de troubles de santé plus ou moins graves mais aussi de réparer et régénérer les tissus endommagés.

Les multiples usages du lait maternel

  • les conjonctivites (quelques gouttes dans l’œil affecté);
  • les otites (certaines femmes l’utilisent pour traiter l’otite courante chez les enfants : quelques gouttes dans chaque oreille, même celle qui ne semble pas atteinte);
  • l’érythème fessier ( un peu de lait appliqué tel quel qu’on laisse sécher avant de remettre la couche)
  • les gerçures aux mamelons lors du début de l’allaitement (on applique quelques gouttes sur le mamelon qu’on laisse sécher après le boire);
  • les coups de soleil (appliqué tel quel);
  • l’eczéma (appliqué tel quel);
  • le chapeau du nouveau-né (appliqué tel quel);
  • les piqûres d’insectes (appliqué tel quel);
  • etc.

Les crèmes pour peaux atopiques

🌿

Il en existe pas des masses sur le marché de bonnes compositions et qui soient réellement efficace, cependant j’ai eu une bonne surprise avec une crème en particulier et je me devais de la placer dans cet article tant elle a été au top pour ma fille: la crème Alga Cicosa des Laboratoires Biarritz

La crème réparatrice ALGA CICOSA® certifiée bio* est particulièrement indiquée dans le soin des « bobos du quotidien » : irritations, rougeurs, échauffements, gerçures, brûlures superficielles, post-épilation, tatouages etc. La crème réparatrice ALGA CICOSA® répare, soulage, diminue la rougeur et la réactivité des peaux sensibles tout en respectant l’équilibre physiologique cutané.

Indiquée dans le soin des irritations du quotidien est également recommandée en cas de : 

  • Post-actes dermatologiques superficiels (post-laser, peeling, dermabrasion, tatouage, etc),
  • Peaux réactives (ex : à tendance eczémateuse)

Ce soin réparateur est également conseillé pour les irritations consécutives à certains traitements dermatologiques asséchants et irritants. Extrait breveté, favorise la réparation des couches superficielles de la peau : restructuration épithéliale de l’épiderme et restauration de la fonction barrière protectrice (tests in vitro et ex vivo). Cet extrait exclusif est issu d’une algue rouge endémique de la Côte Basque, (Gelidium sesquipedale) et est élaboré par extraction douce faisant exclusivement usage de procédés respectueux de l’environnement.

Cette crème Alga Cicosa, est la version clean du fameux Cicalfate trop souvent prescrit. Je vous partage ici l’analyse de sa composition, conclusion? On passera notre chemin !

Je vous laisse consulter cette page de Slow cosmétiques qui comporte plusieurs soins pour l’eczéma avec notamment de l’argent colloïdal, des baumes au calendula, des savons, des baumes a l’immortelle, lotion apaisante, des vêtements à base d’argent apaisant etc. Clique ici!

Cet article t’a intéressé ? Épingle-le sur Pinterest ou partage-le sur les réseaux sociaux !

Sources:

naitreetgrandir.com / mumtobeparty.com / karethic.com / centifoliabio.fr / lessentieldejulien.com / compagnie-des-sens.fr / onatera.com / lansinoh.fr / lllfrance.org /

1 commentaire

  1. Wahouu ! 😍 Super ! Ton article est vraiment complet, très clair et accessible à tous.
    Je suis moi même sujette à l’eczéma depuis toujours. J’ai bien sûr déjà fait toutes ces recherches et modifié mes habitudes (savons à froid maison , produit lessiviel maison, huiles et beurres végétaux et rien d’autre) . Mais ici je vais utiliser ton article pour aider une amie qui n’est pas au fait de toutes les possibilités de soins naturels et respectueux de nos peaux 😊 Merciii

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.