Ces marques qui surfent sur la vague du 0%

Hello,

Je fais souvent des stories sur Instagram @mafamille_au_vegetal mais le soucis c’est que une storie dure que 24h. Donc on va récapituler ici, pour les nouveaux arrivants qui chercherait des explications de ce que j’explique.

Clairement, ces nouvelles marques qui émergent avec une charte éco responsable, compositions ultra clean et sûre pour toute la famille, jouent énormément sur le « 0% de.. parabens, silicones, laurylsulfate, parfums etc » et accentuent le « 100% de sécurité, de douceur.. » ou encore accentuent sur le « made in France » ou « sans tests sur les animaux », bref. Nous voilà à du joli GREENWASHING !

Et avec mes publications, ou cet article je souhaiterais dire à ces marques d’arrêter de nous prendre pour des pigeons. Nous savons lire des compositions (et pour beaucoup d’entre nous, nous apprenons) et nous voyons clair dans votre manège.

Nous dire 0% de silicones dans un gel lavant pour bébé et juste en dessous dans la liste Inci apparaît POLYQUATERNIUM-10 qui est un dérivé de silicone, je trouve que c’est quand même vachement gonflé.

Pour illustrer ce dont je vous parle, je vous remets mes captures d’écran de mes storie Instagram.

Mais je vais commencer avec un produit très connu, qui ne se revendique pas sans quelque chose dans son descriptif, mais qui se revendique naturel et se vend sur des sites bio et la par contre c’est pompon sur la Garonne. Il s’agit du fameux baume du Tigre.

Ce fameux baume utilisé pour les douleurs est hyper connu, sauf que il est composé d’un trio de pétrole : petrolatum, paraffine et vaseline.

La paraffine est un reste de pétrole qui n’a pas été distillé pour en faire du carburant. Et comme il se conserve bien et a un coût de production faible, c’est un ingrédient de choix pour nos industriels.

Que l’on m’explique comment ce produit tout sauf naturel puisse être vendu sur des sites comme greenweez ou monde bio ?

Il existe plusieurs alternatives que je vous avais partagé en storie, je vous les liste ici:

Début Juin, j’ai été invité à un événement sur Paris regroupant plusieurs influenceurs/blogueurs parentaux, ainsi que des stands de différentes marques #efluent9

Cet événement était très sympathique, même si j’ai eu ce gros regret de ne pas retrouver de stand en rapport à l’allaitement ou encore au portage. Il y avait quand même de jolies marques comme Love&Green ou Babybio, que j’aime beaucoup. Mais cet après-midi là j’ai donc fais la découverte d’une nouvelle marque à destination des enfants entre 4 et 12 ans environ: OUATE. Une gamme de cosmétiques leur permettant d’acquérir de l’autonomie dans les gestes pour prendre soin de leur peau. Le concept m’a paru super (même si je connais une marque qui fait la même chose et qui elle est très clean pour le coup 🤣). Donc oui concept super, odeur et texture super, mais le fait de genrer les crèmes clairement, pas du tout approprié à mon sens (crème filles / crème garçons), et évidemment les compositions que la … patatras c’était pas ça du tout. Mais ce qui m’a dérangé c’est justement ce côté safe et clean que l’on retrouve dans le marketing de la marque et que d’ailleurs d’autres blogueuses ont avalés les yeux fermés en clamant sur Instagram que cette marque était 100% clean. Alors là, on s’arrête 2 secondes et on analyse.

Encore une fois que l’on m’explique pourquoi avoir mis de l’EDTA dans une mousse lavante à destination en plus des enfants?

De plus la marque écrit noir sur blanc sur sont site être naturel et prendre soin de la peau fragiles des enfants. Lorsque l’on met des acrylates, des peg, des silicones et des copolymer, je sais pas trop c’est quoi exactement ce que vous voulez Ouate pour nos enfants. 🤔

Donc faites vraiment attention, lisez les compositions, apprenez à décrypter et surtout soyez critiques ne vous laissez pas duper facilement par un joli emballage. Je vous parle de comment décrypter les compositions à la fin de l’article.

Ensuite, récente découverte Instagram, une marque encore une fois se revendiquant naturelle, avec des compositions ultra clean (dixit leur bio instagram), avec peu d’ingrédients etc blabla.. La rosée. Quand j’ai vu cette marque atterir chez des blogueuses la revendiquant comme naturelle je me suis dit, hum suspect. Généralement les marques réellement naturelles et éthiques choisiront des blogueuses habituées à lire des compositions. 😌

Vous vous doutez bien que si la marque m’avait choisie elle savait d’office que je ne leur aurait pas fait de cadeaux. Quand on a réellement rien à se reprocher on y va, sinon on prend un autre chemin n’est ce pas?

Donc, cette marque qui affiche énormément de 0% de machin chose sur leur site, est vendu en pharmacie.

Alors pas tout leur produits sont cracra que l’on soit d’accord, mais pour une marque qui dit « notre obsession est d’épurer les formulations de nos produits afin de respecter une tolérance maximale pour les peaux sensibles, et intégrer un pourcentage élevé d’actifs naturels pour une efficacité maximale. » Alors la vraiment c’est un peu fort quand leur huile de douche contient énormément d’ingrédients et dont la seule huile est de l’huile de tournesol. Et cerise sur le gâteau, dans le descriptif du produit il est indiqué « on a tout bon: […] 0% lauryl sulfate.. » alors que il y a clairement 2 autres sulfates dans la liste INCI. Alors oui le lauryl sulfate n’y est pas, mais il y a du Laureth sulfate a la place, je sais pas, c’est moyen comme technique marketing non?

Concernant leur nouveauté, la gamme bébé, rien de foufou. J’ai analysé leur gel lavant corps et cheveux et en effet c’est pas du tout clean.

Je sais même pas s’il faut détailler plus que mes stories 🤣 mais bon encore une fois on nous annonce sans silicones et on met un dérivé a la place, on nous dit sans huiles minérales mais on y met une huile hydrogenée de palme, et enfin on rajoute des copolymer, autrement dit des plastiques histoires que ça finissent dans nos canalisations et donc dans nos océans. 👌 #mercilaterre

Ah oui et dernier point la mention bio. Leur lait corps au beurre de karité « bio » attention c’est juste le beurre de karité de la composition entière dont il s’agit, et encore je n’ai vu aucun label certifiant qu’il était bien bio.

Apprendre à décrypter une compo : zoom sur les applications mobiles

Pour décrypter une composition, il faut retourner son flacon et lire la liste INCI, généralement dans des mots assez incompréhensibles, le consommateurs baissent vite les bras, et si le marketing green est passé par la, à l’avant du flacon il sera écrit en gros huile de coco, mais en réalité dans la liste inci, il sera en fin de composition et donc en petite quantité. Donc il est important pour savoir ce dont vous achetez d’apprendre à lire les ingrédients.

Pour ce faire des applications ont vu le jour, et souvent jen fais les frais sur Instagram, car beaucoup se fient au notes données de ces applications, alors que le produits que je présentais était très bien mais en effet contenait des huiles essentielles. Sur yuka, une huile essentielle fait baisser la note, nous avons ainsi des produits bio, naturels et certifiés par des labels qui ont des notes de 30/100. Sur inci beauty c’est également la même chose, un produit avec un dérivé de pétrole sera mieux noté que un autre dans la même catégorie sans ce dérivé mais qui aura une huile essentielle.

Dans cet exemple, le gel Pansoral est mieux noté malgré des carbomer (=plastiques) que le gel de Neobulle qui voit sa note chutée du fait de la présence d’allergènes dû aux huiles essentielles mais dont la compo est complètement clean. Il y a clairement embrouille dans la tête du consommateur face à son téléphone en voyant ces notes. Pour des personnes voulant bien faire, la note peut induire en erreurs, en se disant que le produit ayant meilleure note sera forcément mieux, alors que pas du tout.

Je vous invite à regarder la vidéo de la petite gaby à ce sujet.

Et également je vous conseil le site de la vérité sur les cosmétiques dont je me sert pour faite mes analyses en stories Instagram.

Et le super blog de Alynature, notamment l’article« du pétrole sur mon bébé? non merci »

Concernant l’application yuka je vous conseils cet article de La biotista qui vous explique que cette application prend finalement pas tout les paramètres en considérations comme les additifs.

A bientôt

Anaïs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.